Bienvenue sur la plateforme minceur, bien-être, santé et maman !

Quels sont les cas dans lesquels un cœur a 54 pulsations par minute au repos ?

54 pulsations par minute au repos : les cas possibles
A propos Association Francaise Ducor2

Qui sommes-nous ?

Votre solution efficace, pertinente et personnalisée pour toutes vos préoccupations en matière de santé et de bien-être.

Les cœurs ne battent pas toujours au même rythme. En général, on considère un rythme cardiaque normal lorsque les pulsations se situent entre 60 et 100 battements par minute au repos. Ainsi, une fréquence de 54 pulsations par minute au repos peut être considérée comme une bradycardie c’est-à-dire un cœur qui bat lentement. Quels sont alors les cas dans lesquels apparaît une bradycardie ?

Le cas de certains athlètes et les phases de sommeil

Chez les athlètes ou les personnes qui s’adonnent à une activité physique régulière, il n’est pas rare que l’on retrouve un rythme cardiaque en dessous de 55 pulsations par minute. En effet, du fait des entraînements progressifs, le rythme cardiaque se modifie pour s’adapter à l’effort. De ce fait, le cœur peut se mettre à battre plus lentement et même descendre en dessous de 50 pulsations.

Ce phénomène peut également se produire chez les personnes en surpoids ou pendant certaines phases de sommeil. Il en est de même des périodes pendant lesquelles le corps est en relaxation. Il convient de noter que ce type de bradycardie n’est pas une pathologie en soi et ne nécessite en général pas de traitement médical.

Une affection touchant le cœur

Une partie du cœur peut être atteint par une anomalie ou un trouble pouvant occasionner la survenue d’une bradycardie. Il s’agit entre autres d’une :

  • Myocardite
  • Endocardite
  • Péricardite.

Il peut arriver que le nœud sinusal qui produit les impulsions et engendre les battements cardiaques soit atteint d’une anomalie. Aussi, une anomalie peut survenir au niveau du bloc auriculoventriculaire. À ce niveau, un rythme cardiaque lent en l’occurrence 54 battements par minute peut se produire si la transmission de l’influx électrique cardiaque entre les oreillettes et ventricules est anormale.

54 pulsations par minute au repos peut être considérée comme une bradycardie

L’infarctus du myocarde peut également être à l’origine d’une arythmie cardiaque. Il faut aussi noter qu’avec l’âge, le cœur peut entrer dans un état de dégénérescence progressif, d’où un ralentissement du nombre de pulsations par minute. Par ailleurs, un dépôt de fer dans les cavités du cœur peut donner lieu à une fréquence cardiaque en dessous de 55 pulsations par minute.

Les incidences de certaines maladies et la prise de certains médicaments

Plusieurs maladies souvent chroniques peuvent être à l’origine de 54 pulsations ou moins. C’est le cas des maladies auto-immunes comme le lupus systémique, la sclérodermie et bien d’autres. Une hypertension intracrânienne et une hypothyroïdie peuvent être la source d’un rythme cardiaque lent. Il ne faut pas non plus oublier qu’une épilepsie, une amylose, un ictère ou encore le syndrome d’apnée du sommeil peut faire sensiblement baisser le pouls d’une personne.

Dans certains cas, les médicaments bêta bloquants peuvent être à l’origine de pulsations lentes. Ainsi la prise de propranolol, l’aténolol ou de métoprolol peut engendrer cet état de choses. Il en est de même de certains antidépresseurs ou inhibiteurs calciques tels que l’amlodipine, le nifédipine, le vérapamil, etc. La prise de clonidine et de digoxine peut aussi être la cause d’une bradycardie.

En somme, les cas dans lesquels la fréquence cardiaque peut être de 54 pulsations par minute au repos sont nombreux. Il urge de consulter immédiatement un médecin surtout si cela s’accompagne d’essoufflement, de vertiges, de douleurs thoraciques, de syncope ou d’une perte de conscience.

Articles similaires

4/5 - (2 votes)
Catégories :
Partager:
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *