James Horner : création du Concerto pour 4 Cors et Orchestre

27 mars 2015 - 19h30 - LONDRES

L’immense compositeur de musique de cinéma James Horner (Avatar, Aliens, En pleine Tempête, Cocoon, Troie, Titanic, Windtakers, Le Grinch, Chérie j’ai rétréci les gosses, Les experts, Un homme d’exception, Appolo 13, Légende d’Automne, Glory, Braveheart, Stalingrad…) confie la création mondiale de son Concerto pour 4 Cors et Orchestre au Royal Festival Hall de Londres à quatre cornistes de renom : James Thatcher, Richard Watkins, David Pyatt, John Ryan - London Philharmonic Orchestra.

http://www.lpo.org.uk/whats-on-and-tickets/258-evocative-russian-classics.html

 

Création du concerto pour 4 cors de James Horner - compte rendu de Vincent Andrieux

L'évènement a eu lieu au Royal Festival Hall qui est la salle de résidence du London Phiharmonic Orchestra, l'orchestre qui accompagnait les 4 solistes (James Thatcher, David Pyatt, Richard Watkins et John Ryan). 

La pièce, intitulée Collage, est une commande de l'International Horn Society et du Houston Symphony. Il faut préciser d'emblée que le style est très proche des musiques de films de James Horner et diffère ainsi des compositions de John Williams qui se révèle plus audacieux dans ses oeuvres "de concert". Collage est constituée d'un vaste mouvement d'une quinzaine de minutes dans lequel on peut repérer clairement plusieurs éléments thématiques, mais le plus prégnant d'entre eux est une vaste mélodie - caractéristique des thèmes hollywoodiens - débutant par une quarte et une quinte ascendantes... 

L'interprétation a été à l'image du casting : planante et "terriblement" efficace. 

[…à suivre dans la Revue du Corniste n°107…]

 

Entretien avec David Pyatt (propos recueillis par Matthieu Arnaud et Vincent Andrieux) :

Le vendredi 27 mars dernier, vous avez participé à la création de Collage pour 4 cors et orchestre de James Horner : quelle a été la genèse de ce projet ?

Ce projet était en discussion de façon officielle et non officielle depuis plusieurs années. Lorsque j'ai quitté le London Symphony Orchestra pour le London Philharmonic Orchestra, je l’ai proposé à mes nouveaux employeurs et ils ont été d'accord pour le programmer à l’occasion d’un de leurs concerts au Royal Festival Hall. Ayant obtenu leur feu vert, Richard et moi avons contacté James et il a accepté de prendre cette commande officiellement.

The project had been being discussed on and off for several years, and when I changed jobs from the LSO to the LPO, I brought it up with them, and they agreed to program it in one of their Festival Hall concerts. Having had the green light, Richard and I went to James and he agreed to take on the commission officially.

 

Comment se sent-on en créant une nouvelle pièce pour 4 cors et orchestre symphonique ?

Il est extrêmement excitant de prendre part à la création d'une nouvelle oeuvre dans cette configuration. Le répertoire pour cor n'est pas immense, et en particulier ces vingt dernières années très peu de choses ont été écrites pour mettre en valeur le cor dans son environnement naturel (sa beauté lyrique). C'est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles les musiques de cinéma attirent autant de cornistes.

It is extremely exciting to have been involved in the creation of a new work for this combination. The repertoire for horn is not enormous, and particularly in the last twenty or so years, very little has been written which shows the horn off in its natural environment (lyrical beauty), and this is one reason why film music generally appeals to so many horn players.

[…à suivre dans la Revue du Corniste n°107…]

Des informations très riches en anglais.. c'est par ici : http://jameshorner-filmmusic.com/collage-souvenirs-from-london/